TOP 9 des meilleures expressions de patois – Nos régions ont décidément du talent !

patois.jpg

Dans la rédaction, nous avons été tellement fiers devant les statistiques de fous rires et de vues de notre Top 23 des mèmes régionaux, que nous vous avons concoté un petit bonus pour clôturer le numéro Paysan. Parce qu’on n’est jamais trop chauvins, chacun de nos rédacteurs les plus régionalistes dans l’âme a livré son expression favorite tout droit venue de sa terre natale. Petit exception pour la Bretagne d’où deux de nos rédactrices sont originaires ! Du coup, elles trichent un petit peu mais on les aime quand même !

C’est également la raison pour laquelle nous n’avons cette fois pas pu mettre des patois de toutes les régions de France mais si toi, lecteur assidu et fidèle du LB, tu en connais et que tu vois que ta patrie est non citée encore, mets nous un message sur les réseaux sociaux ou en commentaires en bas de cet article ! La rédaction se fera un plaisir de rajouter ton expression ! *Les gens du Sud-Ouest, du Massif central et de la Corse coucouuuu on vous cherche !*

 

1. NORMANDIE :

shutterstock_335121455_france_normandy_4


Y’r’pleut  !

Quand il ne pleut pas, cherchez pas, il va de toute façon pleuvoir tantôt. Boujou bien en Normandie, ça vous dit une p‘tit’ bolée d’cidre pour vous réchauffer le gosier ?

 

 

 

2. POITOU :

embarcaderedelabbayemaillezais__021373000_1122_06032014.jpg

Kétokolé ?

Simple, précis, efficace. Ou comment montrer son incompréhension face à cette hérésie que les Parisiens appellent beurre doux (une sorte de matière grasse complètement impropre à la réalisation de tcho bounes grailées de mojhettes).

 

 

 

3. ALSACE :

noel.jpg
A Schnàps esch d’beschta Medizin !

Y a-t-il vraiment besoin de traduction ? Hopla Geiss, qui reveut sa tournée à la quetsche ? Meilleur remède à tout quel que soit le temps ! Rendez-vous à la fecht (“fête”) pour célébrer ça dignement avec plus d’un schlouk !

 

 

4. PACA :

champ-de-lavande-en-provence-france-1000-pieces--puzzle.67081-1.fs.jpg
Escagassé

Adjectif (fatigué, agacé) : des plus flatteurs et distingués pour qualifier vos fratés. Et n’hésitez pas à exagérer, rien n’est jamais trop gros pour les marseillais. Exemple : « Té vé ce gabian il vole pas droit il est tout escagassé, il fout le oaï ! Eh Marcel, remets-moi un petit pastaga, qu’on soit niasqués ! » 

 

 

5. BRETAGNE :

bretag.jpg

Breizhad on ha lorc’h ennon

« Je suis breton et j’en suis fier » = à utiliser seulement si vous êtes breton parce que sinon vous aurez l’air bête. Sinon la Manche en breton ça se dit « Mor-Breizh » et oui ça veut bien dire « mer de Bretagne » parce qu’on est partout.

Gallo: « dépoucher » = magnifique mot pour désigner tej, déposer, jeter. Au lieu de dire « jeter moi ici » dites « dépouche dont moi là ». Cela fera du meilleur goût auprès du monde. 

 

 

6. PICARDIE :

amiens-11378_w600.jpg
N’in mingerot su ch’tiete din galeux ! 

On en mangerait sur la tête d’un galeux : piètre restitution (rien ne vaut l’oral) de l’une des plus jolies expressions qui puissent exister, sans l’ombre d’un doute. À utiliser sans hésiter (promis) quand vous voudrez juste signifier que quelque chose est délicieux! 

 

 

7. ARDENNES :

1200px-Frahan_JPG01.jpg
ça gôye bien hein !

Magnifique expression pour déclarer combien on a bien mangé au point de s’en étouffer ! Parfait pour les amateurs de la cacasse à cul nu (plat à base de pommes de terre, bande de tordus !) Et si on vous sort « Y a ti co yauque ?« , cela signifie que s’il en reste dans le plat, la personne veut bien en reprendre !

 

 

8. TOURAINE :

ChateauChambordArialView01.jpg
Remets ta gâpette à c’t’heure! 

N’oubliez pas que l’été, quand  on fait du cannotage sur la Loire à bord d’une gabare, le soleil ça tape !
Ce serait dommage de choper une insolation avant un bon coup de Vouvray ou de Chinon ! Allez,  suivez notre conseil ! Topette !

 

 

9. RHÔNES-ALPES :

Lyon-Houses.jpg
J’ai R fait cet après-midi, c’était cher bien !

Comprenez qu’à Lyon on ne travaille pas beaucoup ! Il aime beaucoup les swip de mots donc « R » correspond à « Rien » et « cher » est devenu un adverbe remplaçant « trop » ou « très ». Imaginez un peu la situation en sortant du meilleur bouchon : « C’était d’excellents quenelles, poulet Célestine et cervelle de canuts mais vraiment là c’était cher cher ! » Grand malaise à table…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *