Top 15 des mèmes Rêves V.S Réalité

Ah les mèmes… Comment ne pas les remercier de nous offrir une bouffée d’humour dans le quotidien trop lourd de la réalité ? Attention parfois aux grands rêves, certains s’y sont brûlés les ailes au soleil du rire !

 

1. Il est parfois bien dur de se rendre compte qu’on nous a menti pendant toute notre scolarité et ce n’est pourtant pas faute d’avoir rêvé  !

Neurchi de memes mythologiques(2)

2. Certains rêves arrivent bien quant à eux à traverser les siècles pour continuer d’être une réalité.

Mêmes décentralisés(1)

3. Mais certaines réalités en ont quand même surpris plus d’un !

Neurchi de memes mythologiques

4. D’autres nous ont toujours caché ce qui s’est réellement passé… C’ÉTAIT DONC ÇA !

Neurchi de memes mythologiques(1)

5. L’Histoire a bien montré que certains rêves doivent encore rester inatteignables car le pastiche du réel est… voilà. No comment en fait.

Classical Studies Memes for Hellenistic Teens

6. Et parfois la réalité se dissimule bien !

Neurchi d_Antiquité

7. Pas qu’en Histoire en fait. En géographie aussi.

Memes au beurre salé

8. Et effectivement la géographie joue pour beaucoup dans les visions du réel.

Memes décentralisés

9. Attentes pas toujours réalisées d’ailleurs !

Mêmes décentralisés

10. Dans notre tête aussi, on s’ambiance au point de se couper de la réalité !

Classical studies memes for Hellenistic Teens(1)

11. Tout cela ne nous empêche pas de songer avec douceur à des rêves concrets dans notre propre existence estudiantine, avec quelques grosses déceptions hélas !

Clémence Pinquier (M1)

12. En revenant le soir, après de longues journées de cours, on rêve aussi à de meilleurs lendemains parisiens pour son chez soi ! L’utopie est au moins gratuite au mètre carré !

Mêmes artistiquement bordiquement désorganisés

13. Pour changer le réel de notre quotidien, même certains clubs du BDE connaissent des désillusions rêves / réalité. Bisous Mens Sana !

Neurchi de paradoxes(1)

 

14. Heureusement, certaines confrontations rêves/réalité nous font bien rire ! Bisous la RATP !

Neurchi de paradoxes

15. La petite conclusion : la rédaction ne pense pas qu’il y ait de bonnes ou de mausaises réalités.

Raphaël Vaubourdolle

 

Le Louvr’Boîte tient à remercier ses fidèles sources de mèmes aussi réellement drôles les unes que les autres :

  • Raphaël Vaubourdolle
  • Clémence P. en Master 1
  • Neurchi de paradoxes
  • Neurchi de memes mythologiques
  • Neurchi d’Antiquité
  • Mèmes décentralisés
  • Mèmes au beurre salé
  • Mèmes artistiquement bordéliquement désorganisés
  • Classical Studies Memes for Hellenistic Teens

 

 

Le prix de la vérité

old-books-436498_1920

 

Avant de commencer, quelques précisions : cet article contient des spoilers. Si tu n’as donc pas encore vu / lu Lastman et que tu souhaites préserver le goût de la découverte, ne lis pas (tout de suite) ce qui s’offre à toi. De plus, je parlerai ici de la série d’animation et un petit peu des livres. Ceci étant dit, commençons.

« N’avez-vous jamais pressenti que d’autres mondes existent ? Et que parmi tous ces mondes, celui dans lequel vous êtes coincé n’est qu’une impasse sordide ? Et si derrière ce qu’on appelle la réalité se cachait un passage ? Seriez-vous prêt à passer de l’autre côté pour boire le nectar de la vérité ? Et brûler vos yeux au spectacle de la trame même de l’univers ? »

C’est la voix off froidement envoûtante audible dès le prélude de la série Lastman qui nous fait cette proposition alléchante. D’après cette voix off, une légende (similaire aux autres légendes qui racontent l’histoire d’autres mondes) serait, elle, véridique : celle de la Vallée des Rois. Le spectateur est ensuite plongé dans l’histoire qui suit plusieurs personnages principaux parmi lesquels Siri, une jeune fille aux pouvoirs étranges et Richard Aldana, boxeur à l’humour qui n’épargne personne. Guidés par Howard McKenzie, le groupe va affronter plusieurs adversaires afin de remporter la coupe de la Fist Fight Funeral Cup qui pourrait, selon Howard, guérir Siri de la maladie qui la ronge. (les spoils commencent ici) Petit à petit, on se rend compte qu’Howard est un personnage somme toute fort peu honnête qui pactise avec l’ennemi de Siri et finit par l’utiliser pour que la coupe lui ouvre le passage vers la fameuse Vallée des Rois. Au fil de l’histoire viennent se superposer des flashback de l’enfance d’Howard et de son grand frère Dave, défunt père adoptif de Siri et coach de Richard. Howard n’a jamais cessé de lire les récits liés à la Vallée des Rois, jusqu’à faire venir dans notre monde les démons qui y avaient été enfermés.

Réfléchissons au parcours d’Howard. Il a tâché pendant sa vie d’adulte de réaliser un rêve d’enfant : se rendre dans la Vallée si merveilleuse que les livres lui montraient, car le monde dans lequel il vivait lui semblait fade comparé à la réalité qu’il imaginait. Il a trahi des gens qui l’ont soutenu et épaulé en croyant en lui pour pouvoir satisfaire pleinement son égoïsme. Pour Howard, parvenir à la vérité absolue que représente la Vallée, nécessite des sacrifices sur lesquels il n’a pas lésiné. Et à aucun moment Howard ne semble regretter ses actes. Il y perd un bras, un frère, probablement sa santé mentale et quelques personnes qui auraient pu être de bons amis. Du point de vue d’Howard, tout semble parfaitement logique : il poursuit son objectif quelles qu’en soient les conséquences pour lui et pour les gens autour de lui. Mais pour tout le reste du monde, ce type est fou et gravement atteint. Si on le rapproche de figures célèbres qui sont toujours en quête de vérité, on peut penser à Faust qui, faute de pouvoir comprendre les secrets de l’univers malgré toutes les connaissances qu’il accumule, pactise avec le diable. Mais là encore, la déception suit. Et même après avoir rejoint la Vallée des Rois, Howard ne comprend pas que tout ce que touche son ambition est aussitôt détruit. La quête de vérité excessive rend Howard inapte à la vie en société car inapte à développer des relations saines avec autrui. À force de chercher une vérité lointaine et presque inaccessible, il en a oublié les gens qui se trouvaient autour de lui et qui constituaient une autre réalité, bien tangible celle-ci.

Plus que la quête de vérité, c’est la folie des grandeurs qu’illustre Howard. L’incapacité à se contenter de ce dont on dispose déjà et la constante soif d’une plus grande stimulation. Ça pourrait simplement être de l’ambition si ça ne nécessitait pas la mort de beaucoup de personnages. Une ambition que l’on retrouve beaucoup aujourd’hui, que ça soit dans la hauteur des grattes-ciel et les prouesses techniques ou bien la constante soif de progrès. À bon entendeur, salut.

 

Boxing Woman