Les questions récurrentes qu’entendent les tatoués

Yvine - questions aux tatoués - tatouage

  • Est-ce que ça fait mal ?
    Essaye de te faire un millier de trous d’aiguille dans le bras, et après on verra « si ça fait mal ». Plus sérieusement, ça dépend de l’endroit, de la sensibilité de chacun, de stress, du tatoueur, etc. Par exemple, l’une des rédactrices de cet article à insulté la maman du tatoueur.
  • Mais t’as eu peur ?
    Si ça fait peur, mais c’est du stress positif. Un rush d’adrénaline. Sauf que t’as pas peur de mourir, contrairement au Space Moutain.
  • Comment tu vas faire quand tu voudras te trouver un travail ?
    Tant pis pour mon employeur, je mettrai des cols roulés !
  • Et quand tu seras vieux et fripé ?
    Je serais la plus badass des grands-mères, motherfucker.
  • T’as pas peur de les regretter ?
    Et ta mère elle te regrette ? Non, vraiment, pourquoi regretter quelque chose qui fait partie de moi ? On ne regrette pas sa personnalité, je ne regrette pas mes tatouages !
  • Et s’ils vieillissent mal ?
    Tout est une question d’entretien, tu peux aussi les faire retoucher. Mais après, un tatouage fait partie de toi, ils vieillissent avec ton corps, c’est l’évolution naturelle des choses. Se faire retoucher un tatouage pour qu’il reste éternellement jeune, au fond c’est un peu comme la chirurgie esthétique.
  • Qu’est ce que ça signifie pour toi ?
    Cette question est personnelle, mais aussi très intéressante. Un tatouage cache souvent une signification, et ça peut être le choix du porteur de ne pas en parler. Mais il faut aussi concevoir qu’un tatouage puisse être uniquement esthétique, comme un tableau ou une sculpture.

  • Mais alors si c’est juste esthétique, tu n’as pas encore plus peur de t’en lasser ?
    On dit souvent que le corps est un temple, alors pourquoi ne pas en décorer les murs ?
  • Tes parents en pensent quoi ?
    Elise : Ils ont souvent dit que j’étais trop jeune, et que j’allais les regretter.
    Yvine : Ma mère a dit qu’elle n’avait aucun problème avec ça, à part que c’était définitif. Je lui ai expliqué que c’était ça le concept. Elle a toujours pas compris.
  • Comment tu as choisi ton tatoueur ?
    Elise : Au début sur la réputation du salon et des conseils d’amis. Puis pour les autres je suis tombée amoureuse du style du tatoueur.
    Yvine : Une copine m’a conseillé un salon sur Paris, je me suis renseignée et j’ai eu de très bon retours sur ce salon. En allant les voir, les tatoueurs ont été super sympas, j’ai été très en confiance et le salon m’a paru super propre.
  • Et comment choisir le motif, l’endroit ?
    C’est une question d’envie, si tu veux que ton tatouage aie une signification, ton motif doit représenter cela. Si au contraire ton tatouage reste juste esthétique, il faut que le motif te plaise, soit esthétiquement parfait. Pour l’endroit, il reste, pour moi, aussi important qu’une signification. Lorsqu’on se fait tatouer pour la première fois, on a tendance à choisir un endroit discret, mais c’est peut être un tort. L’endroit devrait être aussi significatif que le motif.
  • Ça coûte cher ?
    Tout dépend de la taille, des détails, du tatoueur, de la ville où il est situé (Paris étant plus cher que le reste de la France), mais aussi de l’endroit où est situé le tatouage (un tour de bras est par exemple plus cher car plus difficile).
  • C’est pas dangereux pour la santé ?
    À moins de le faire en prison, ou dans un van itinérant rempli de seringues, ça devrait aller.
  • Tu comptes en faire combien ?
    Jusqu’à ne plus ressentir le besoin d’en faire.
  • Ça part au bout de combien de temps ?
    Qu’est ce que putain de quoi ?

Yvine Briolay & Elise Poirey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *