L’intimité vue par les illustrateurs

« Un bain de folie », @Petites Luxures, 2020

 

Les sorties en couple, les plaisirs solitaires ou encore les moments seuls passés à deux : voilà quelques-uns des sujets de prédilection des illustrateurs français. Ils représentent l’intimité avec beaucoup de subtilité mais aussi avec des techniques très originales.

 

💗Les jeux de mots sensuels de Petites Luxures💗

Des feuilles de carnet et de l’encre noire, c’est tout ce dont Petites Luxures a besoin pour ses scènes érotiques. Elles sont toujours accompagnées d’un jeu de mots subtil qui nous aide à entrer un peu plus dans les illustrations. Quant aux scènes, elles sont particulièrement variées : des femmes enlacées, un dîner aux chandelles ou un plan à trois torride, Petites Luxures explore toutes les facettes de l’intimité. C’est un véritable kaléidoscope amoureux que nous propose l’artiste.

 

✏️ L’esquisse amoureuse d’Estine Coquerelle ✏️

Loin du style très épuré et élégant de Petites Luxures, les illustrations d’Estine Coquerelle sont imprégnées de bien plus de réalisme et de douceur. Elle s’inspire de sa vie de tous les jours, aussi bien des personnes qu’elle côtoie que de son reflet dans le miroir. Grâce à ses illustrations, elle nous immerge dans l’intimité des corps, dans les étreintes charnelles des couples, dans les baisers passionnés, mais aussi dans la volupté des corps, faisant de ses œuvres une ode à l’amour et à la beauté des corps.

 

 

🎆La Corée du Sud rêvée de Sehee Chae 🎆

L’intimité, c’est aussi en dehors du couple et du confort de son chez-soi. C’est la routine de chaque jour dans les transports, le regard que l’on porte sur les autres et sur ce qui nous entoure. Et c’est justement dans cet aspect de l’intimité que l’artiste sud-coréenne Sehee Chae nous entraîne. Elle nous guide dans les rues de Séoul, à travers un quotidien simple, constitué de sorties entre amies, de paysages urbains et de gastronomie coréenne.

 

👱🏻‍♀️ L’anatomie fantaisiste de Lucy Pass 👱🏻‍♀️

Plutôt que de se pencher sur le quotidien des gens, Lucy Pass s’intéresse à leur anatomie. Elle peint des visages parfois incomplets, ou même seulement une lèvre ou un œil. Pourtant, ces fragments d’individus sont terriblement vivants. Ils racontent une histoire, des rêves, des peurs, des attentes. Les portraits peints incomplets de Lucy Pass nous invitent à deviner l’intimité des autres et à chercher à voir au-delà des apparences.

🧶Les portraits de fils noués de Cayce Zavaglia🧶

Certains artistes développent des techniques originales. C’est le cas de Cayce Zavaglia qui ne dessine qu’avec des fils. Ses portraits sont réalisés à partir de milliers de fils particulièrement fins qu’elle croise et noue entre eux. Ses broderies sont comme des peintures hyperréalistes. Cayce Zavaglia représente ses modèles tels qu’ils sont, avec leurs particularités et leurs imperfections, à l’aide d’un coloris délicat et captivant.

 

 

06

 

Anne Aumont

anneaumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *